La Paloma

En savoir plus sur / Learn more about :   La Paloma

Thomas Fourneau, Rachel Ceysson

Présentation

La compagnie La Paloma est née en octobre 1997, avec la création du spectacle Visages d’Hubert Colas qui s’est joué au Théâtre Antoine Vitez à Aix-en–Provence en 1998, puis à La Scène Nationale de Macon et au Théâtre du Merlan/Scène Nationale de Marseille.
Dès l’origine La Paloma a travaillé sur l’écriture théâtrale contemporaine et depuis cette ligne n’a que peu dévié. La plupart du temps nous essayons de mettre la langue des auteurs au centre de notre recherche. Même lorsque nous travaillons de manière plus chorégraphique, il s’agit avant tout de trouver la juste distance pour le « dire » et le bon espace pour laisser le texte prendre corps par la voix des interprètes.

Depuis 2006, La Paloma s’est restructurée autour de ses membres fondateurs, Rachel Ceysson et Thomas Fourneau, pour développer une ligne artistique qui soit au croisement de différentes pratiques : théâtre, musique, danse et arts numériques. Qui plus est, de part les rencontres avec des artistes étrangers, les projets de la compagnie s’inscrivent aujourd’hui dans une logique transfrontalière avec Herself.
En 2014, La Paloma souhaite aussi s’ouvrir à d’autres publics, les enfants, et à de nouvelles pratiques, la chorégraphie et le jeu masqué, avec le spectacle Ogre es-tu ?

Jusqu’à aujourd’hui La Paloma a monté dix spectacles et initié différents projets :
Peut-être mourir, tentative d’opéra composée par Antoine Aubin sur des textes de Lewis Carroll et Marguerite Duras dans le cadre du festival “Les Informelles“ à Marseille.
Le funiculaire de Suzanne Joubert au Théâtre de Lenche à Marseille, repris au festival “Les Bravos de la Nuit” à Pélussin (Loire).

Famille(s) de Suzanne Joubert et Thomas Fourneau au Théâtre Océan-Nord à Bruxelles, au Théâtre Antoine Vitez à Aix-en-Provence et au Théâtre des Bernardines à Marseille.
Blanche aurore céleste de Noëlle Renaude au Théâtre de Lenche à Marseille puis au Théâtre Océan-Nord à Bruxelles, dans le cadre du festival Les Giboulées.
Débrayage de Rémi De Vos créé au Théâtre de la Minoterie à Marseille puis repris au Théâtre de la Colonne à Miramas.
J’ai voulu faire la surprise à Janet à l’Atelier du Rhin à Colmar, au Théâtre Paris Villette et au Théâtre du Jeu de Paume à Aix-en-Provence.
Early morning d’Edward Bond au Théâtre de la Minoterie puis à Montévidéo à Marseille.
Another piece of my monster à Ars Numerica scène numérique du Théâtre de L’Allan/Scène Nationale de Montbéliard.
Le gars fragments d’après Marina Tsvetaïeva, une performance de Josef Amerveil, Rachel Ceysson et Ludmilla Ryba à Marseille au festival les Informelles, puis au Théâtre de Lenche à Marseille.

4.48 Psychose de Sarah Kane au Théâtre des Bernardines, Marseille, repris au théâtre le Périscope à Nîmes.

Photos

visuel Cie
Photo : Thomas Fourneau

Liens

[lien vidéo] http://vimeo.com/60319067

Facebook de la compagnie : https://www.facebook.com/pages/Cie-La-Paloma/229639367123086